fbpx
Activités en famille, Autre, Éducation, Enfants, Parents

Comment donner le goût de l’expression écrite en CE1 ?

Chez certaines personnes, la seule évocation des mots « expression écrite » éveille des souvenirs d’école plutôt désagréables… « Je n’avais pas la fibre littéraire » ou « Je ne savais jamais quoi écrire », voire «je n’ai jamais été bon en français», entend-on parfois. L’angoisse de l’écriture n’est pourtant pas une fatalité et peut être éloignée en développant, dès le plus jeune âge et donc dès le CE1, le plaisir d’écrire.
Vous découvrirez dans cet article quelques pistes pour développer le goût de l’expression écrite chez ses enfants qui ont appris, depuis finalement peu de temps, à lire et à écrire…

Associer l’acte d’écriture à une routine 

Alors que l’enfant apprend généralement à parler en un temps record, le processus d’écriture demande souvent plus d’effort et par conséquent plus de temps. Le pédagogue français Célestin Freinet explique ainsi cette différence :« L’enfant apprend à parler en un temps record parce qu’il ne s’arrête pas de parler et que sa maman n’arrête pas non plus de l’écouter et de lui parler. L’enfant apprendrait de même à écrire à la perfection si les mêmes conditions indispensables étaient remplies; c’est-à-dire si l’enfant écrivait et lisait, non seulement quelques minutes par jour, mais pour ainsi dire en permanence. »

En classe ou à la maison, il peut être intéressant de mettre en place des rituels liés à l’écriture qui faciliteront avec le temps ce mécanisme. C’est précisément la mission de Plume : ancrer l’écriture dans le quotidien de tous les enfants de façon ludique.

Multiplier les contextes d’écriture

L’idée n’est pas d’accabler les élèves de CE1 avec des travaux d’expression écrite redondants, au risque de provoquer l’ennui. Pour qu’elle reste un avant tout un plaisir, la routine d’écriture que nous venons d’évoquer doit être associée à une diversification des exercices d’écriture.

Cela peut par exemple se matérialiser à travers la tenue d’un blog, d’un journal de classe ou même la création d’un recueil de poésie, la rédaction d’un livre. N’hésitez pas à utiliser des outils numériques et ludiques comme Plume App. J’avais d’ailleurs écrit un article sur “écrire avec le numérique“. L’essentiel est de permettre à l’enfant d’être actif et surtout qu’il puisse écrire de façon très fréquente sans que cela représente un enjeu d’évaluation pour lui.

Impliquer l’élève de CE1 dans son apprentissage de l’écriture

La mise en place de situations dans lesquelles l’élève se sent réellement impliqué encourage l’apprentissage. Cela s’applique à toutes les matières scolaires mais aussi à tous les domaines. Pour ce qui concerne le goût de l’écriture, voici deux idées pour engager davantage l’enfant :

  • Faire voter un sujet d’expression écrite : les élèves manquent parfois d’intérêt parce que le sujet proposé ne les touche tout simplement pas et qu’il n’éveille pas leur imagination. Dans ce cas, il est possible de réfléchir à plusieurs sujets en amont — ou bien de proposer aux élèves de suggérer des sujets — puis de procéder à un vote qui déterminera le prochain thème d’expression écrite. Le choix est très impliquant pour les enfants. Dans notre application, nous nous efforçons de laisser à disposition des enfants un nombre important de débuts d’histoires.
  • Rédiger à plusieurs : les enfants jouent naturellement entre eux, pourquoi ne pas les inciter à écrire ensemble ? Le cadavre exquis est un bel exemple d’exercice d’écriture à plusieurs : on écrit un début de phrase, l’élève suivant écrit un autre bout, et ainsi de suite. Le résultat est souvent surprenant, drôle et/ou touchant. Ces émotions, quelles qu’elles soient, favorisent la mémoire émotionnelle de l’enfant et donc son apprentissage. Pourquoi ne pas décider de faire des groupes d’écriture entre pairs ? Cela donne une portée sociale à l’écriture, ce qui est très motivant.
  • Se lancer dans un projet tout au long de l’année : faire un projet au long court peu être très intéressant et motivant : blog, tenue d’un journal, écriture d’une pièce de théâtre, un conte
  • Initier un moment d’écriture dans la semaine : Bloquer un moment dans la semaine peut être nécessaire; en effet, on est souvent débordé.e.s par une multitude de sujets tous plus urgents les uns que les autres. Institutionnaliser ce créneau permet de montrer la nécessité d’écrire et vous incitera à vous y tenir. les élèves se prendront facilement au jeu… et vous réclameront ce moment de création !

Partager l’écriture pour ne plus se contenter d’évaluer

L’écriture est encore un acte complexe pour un élève de CE1. Rédiger d’une écriture appliquée, essayer de ne pas faire de fautes d’orthographe (parlons plutôt d’erreurs, bien tenir le stylo… Tout cela demande beaucoup de concentration. Un CE1 peut se décourager rapidement si ces efforts ne sont pas estimés.

N’hésitez pas à agrandir les interlignes, à utiliser open dyslexique pour les enfants qui rencontrent des besoins spécifiques (dans cet article, vous pouvez lire nos conseils pour les enfants qui présentent des troubles des apprentissages). On peut aussi agrandir le texte, le faire écouter…

Pour que l’élève persévère, ce sans quoi il ne peut progresser, ses compétences actuelles ou en devenir doivent être encouragées. Cette bienveillance peut bien entendu provenir du professeur, mais également des camarades de classe et des parents.

Tout au long du processus, il est donc important de valoriser l’engagement de l’enfant dans l’écriture. C’est pour cette raison que nous avons créé un sytème de gratifications positives. Ce système vise à renforcer ses réussites et surtout les rendre visibles. C’est très motivant pour l’enfant et cela met en valeur toutes les réussites. L’enfant a moins l’impression d’être face à une tâche insurmontable.

En diffusant les écrits d’un élève, on reconnaît également la valeur de son travail et de ses efforts. Cela prend alors tout leur sens. L’un des moyens les plus efficients est de trouver des lecteurs. En faisant cela, vous leur permettez d’adopter une posture d’auteur. Quoi de mieux alors que d’imprimer le texte de l’enfant ? Cela peut être, avec Plume, grâce à un PDF, disponible dans l’espace de l’enfant. Plume permet également d’éditer un véritable livre, à commander sur l’imprimerie…

Autre article qui peut vous intéresser : https://blog.plume-app.co/autre/lexpression-ecrite-au-ce2-comment-linitier-et-developper-le-plaisir-decrire/

You might also like