Activités en famille, Autre, Enfants

Comment donner le goût d’apprendre aux enfants ? les conseils du Smartsitting.

Pour répondre à cette question nous avons rencontré Le Smartsitting, agence de garde d’enfants créative à Paris. L’équipe s’est donnée pour mission d’éveiller les enfants chaque jour après l’école.

Comment favoriser l’éveil de mon enfant et l’accompagner dans son développement ?

Au Smartsitting, nous confions la garde des enfants aux smartsitters. Ces jeunes, étudiants pour la plupart, sont choisis pour le talent qu’ils exercent. Certains jouent de la musique, d’autres font du théâtre, chantent, dessinent ou encore parlent une autre langue. Leurs talents sont multiples et variés mais tous les smartsitters ont en commun l’envie de partager leur passion aux enfants qu’ils gardent. C’est la première clé.

Lorsque nous avons une passion et qu’il nous tient à cœur de la partager, nous emportons avec nous notre public, aussi jeune soit-il. Les enfants admirent leurs smartsitters, ils les inspirent.

Cette envie naturelle de transmettre qui anime les smartsitters est moteur dans leur accompagnement des enfants. A chaque moment passé avec eux, ils prennent le temps d’observer ensemble le monde qui les entoure, de les comprendre : observer les insectes dans les parcs, écouter les bruits produits par les objets du quotidien, comprendre les changements de saison …. Ils sont bienveillants, pédagogues et ont plaisir à faire découvrir des choses nouvelles aux enfants et à répondre à leurs questions.

Un petit garçon rit aux éclats en feuilletant un livre.

Pourquoi donner le goût d’apprendre aux enfants ? Quels sont les enjeux ?

Pour faciliter l’apprentissage

D’abord, parce qu’en donnant le goût d’apprendre aux enfants, on facilite l’assimilation de nouvelles connaissances.  

En primaire, les enfants commencent les grands apprentissages : la lecture, l’écriture, le calcul… Il s’agit parfois d’une phase difficile. L’acquisition de ces connaissances peut faire peur, peut être source de stress. Souvent par manque de confiance en eux, certains élèves ont des difficultés ou font des blocages.

Dans les écoles aux pédagogies alternatives comme les écoles Montessori par exemple, on apprend à son rythme. Chaque atelier décompose les difficultés pour permettre à l’enfant de progresser en autonomie. Ainsi, il choisit lui-même le niveau de difficulté de l’atelier et progresse à son rythme, se challenge au fur et à mesure. L’enfant gagne en confiance, il sait qu’il peut y arriver et il a envie de s’améliorer. Cette envie se crée alors naturellement et bien souvent, le passage en école classique pour ces élèves est simplifié. Ils ont naturellement envie d’apprendre, ils ont confiance en eux et en leurs capacités.

Pour s’épanouir

Ensuite, car le plaisir d’apprendre est plus important que l’apprentissage en lui-même.

En effet, à tout âge, mais particulièrement chez l’enfant, chaque travail, chaque tâche est source d’apprentissage. On apprend qu’une activité a une durée, un début, une fin. L’activité peut faire appel à l’intelligence, à la motricité ou encore à la concentration. Le plus important donc n’est pas de verbaliser la connaissance acquise ou de faire la course aux savoirs que l’enfant doit emmagasiner, mais plutôt de trouver des activités épanouissantes et sources de satisfaction. Ainsi, on encourage sa curiosité, son enthousiasme. Si l’enfant a envie de faire, de créer, de fabriquer, d’expérimenter, l’apprentissage va en découler naturellement.

Pour l’aider à s’adapter

Enfin, si votre enfant a le goût d’apprendre et de découvrir, cela va faciliter son futur développement professionnel.

D’après une étude menée par Dell et “l’Institut pour le Futur”, 85% des métiers de 2030 n’existent pas encore. L’important est donc de développer chez l’enfant sa capacité d’adaptation, sa curiosité et sa créativité. Commencer sa vie avec le goût d’apprendre donne un avantage colossal et décuple les chances de réussir et de s’épanouir.

De plus, la génération actuelle de jeunes actifs marque une véritable rupture avec la génération de ses parents. Désormais, la quête de sens et d’épanouissement prime sur la réussite ou l’ascension professionnelle. Si la génération d’aujourd’hui tend vers cette mobilité, ces reconversions parfois radicales et ce besoin de sens, qu’en sera-t-il de la génération de vos enfants ?

Pour les préparer et les accompagner à vivre les changements qui les attendent, donnez-leur le goût d’apprendre, l’envie d’expérimenter.

Comment rendre l’apprentissage ludique et fun ?

C’est ici que nos smartsitters exercent leur véritable talent.

Il existe mille manières de « gamifier » un apprentissage. Par exemple une de nos smartsitters accompagnait un enfant qui avait des difficultés pour la lecture. Pour l’aider, elle lui a fait écouter « la musique des mots ». Ils ont pris le temps de lire chaque mot, de les décomposer et d’écouter les sons produits par chaque lettre et chaque syllabe.

Une autre smartsitter utilisait un ballon pour faire apprendre l’espagnol aux enfants. Pour pouvoir recevoir le ballon et faire une passe, l’enfant devait trouver la traduction en espagnol d’un mot.

Ou bien encore, une de nos smartsitters faisait semblant de ne pas comprendre les leçons de l’enfant pour que celui-ci lui explique et apprenne en expliquant.

Que ce soit pour l’éveil ou bien pour les apprentissages très scolaires, il existe énormément d’activités, de jeux et d’ateliers. Il y a beaucoup d’idées sur internet ou même sur Pinterest.

Si vous n’avez pas le temps de chercher des activités adaptées à l’âge de votre enfant pour lui donner le goût d’apprendre, nous produisons chaque mois un e-book avec des activités Montessori à réaliser à la maison. Chaque e-book s’articule autour d’un thème et nous présentons pour toutes les activités l’intérêt pédagogique de celle-ci. Vous pouvez retrouver ces livrets sur notre page Facebook ou par mail en vous inscrivant sur notre site.

Quels comportements adopter pour l’encourager ?

Donnez-lui confiance en lui

D’abord et c’est le plus important, pour que votre enfant ait le goût d’apprendre, il faut lui donner confiance en lui.

Ce n’est pas parce que vous vous considérez nul en maths que votre enfant doit se penser nul aussi.  Idriss Berkane, dans son ouvrage « Libérez votre cerveau », explique qu’il est plus simple de se dire que l’on est nul en maths plutôt que de chercher les solutions et déconstruire le problème. Le cerveau choisit la facilité. A vous donc de donner confiance à votre enfant, lui montrer que pour chaque difficulté il a en lui les capacités de les surmonter.

A ce propos, nous avons rencontré une enseignante Montessori qui nous a expliqué comment elle avait accompagné une petite fille en grande difficulté scolaire. En fait, élève en école classique, elle n’avait pas réussi à suivre le rythme imposé en classe et était passée à côté d’enseignements fondamentaux. Les autres élèves continuant de progresser autour d’elle, elle s’est sentie nulle et dépassée. L’enseignante Montessori a pris le temps de revoir les bases avec elle. Elle lui a fait refaire des activités et des exercices des classes inférieures afin de lui montrer qu’elle avait des connaissances. Puis petit à petit, elle a complexifié les exercices, en s’adaptant au rythme de l’enfant.

Laissez-le faire des erreurs

Pour apprendre à marcher, il faut tomber. Pour tous les autres apprentissages c’est pareil. Il est primordial que l’enfant apprenne l’échec, non pas pour se décourager mais pour comprendre comment le surmonter. Il est important de l’accompagner dans cette réflexion. En effet, plus que l’erreur, ce qu’il faut valoriser c’est l’auto-correction. Lorsque vous faites un exercice ou une activité avec votre enfant et que vous voyez qu’il se trompe, interrogez-le, amenez-le à se remettre en question : Qu’est-ce que tu penses de ce que tu as fait ? En es-tu satisfait ? Comment aurais-tu fait mieux ?

Valoriser ses efforts

Encouragez votre enfant lorsqu’il a accompli quelque chose. Accompagnez-le pour qu’il atteigne son objectif.

Saluez ses réussites. Si votre enfant obtient une bonne note à l’école, vous pouvez certainement observer qu’il retire davantage de satisfaction dans votre joie que pour lui-même.

Même en cas d’échec, valorisez son effort, le travail qu’il a accompli, ce qu’il a appris. Regardez avec lui comment il peut s’améliorer et se dépasser en s’appuyant sur ses acquis.

Pour plus de conseils et d’idées d’activités, n’hésitez pas à faire un tour sur notre blog. Et si vous souhaitez faire appel à un smartsitter pour vos enfants après l’école, RDV sur notre site et notre page FB.