La communauté Plume, Les actualités de Plume, Littérature jeunesse

Les Plumitzers de Décembre

Retrouvez dans cet article les meilleurs écrits de nos petites plumes : nous leur attribuons le titre de… Plumitzer. Bravo à elles !

Vous pouvez retrouver les Plumitzers du mois précédant ici.

Le chapitre 5 de “une sorcière et une princesse” par Elea

Une jeune fille est au lit dans une chambre éclairée par un feu de cheminé. Sur le bord du lit, une fourmi en costume de majorette lui parle.

Après que tu t’es régalé, une bonne nuit de sommeil t’attend et tu as franchement hâte de te coucher ! On te propose une chambre très confortable. Alors que tu es sur le point de t’endormir, une fourmi portant une tenue de majorette apparaît sur ton oreiller, te faisant sursauter et t’arrachant un cri de surprise. Elle vient t’expliquer pourquoi les deux sœurs se sont perdues de vue. Selon elle, l’une aurait dit à l’autre que son nez était trop pointu, et la seconde aurait répliqué que ses pieds étaient très poilus. Incapables l’une et l’autre de s’accorder et de se présenter des excuses, leur mère, exaspérée par tant de mauvaise volonté et de jalousie, leur avait jeté un sort pour les punir et les inviter à plus de sagesse. Avec le temps et l’éloignement, ne sachant ni lire, ni écrire elles avaient renoncé à se retrouver, alors même que chacune était désormais prête à faire un pas vers l’autre. La fourmi t’apprend que toi seul est en mesure de briser ce sort et de leur venir en aide. Pour cela, il te faut écrire un compliment affectueux à chacune des sœurs en tenant compte de ce que tu sais de leur apparence.

Écris un compliment affectueux pour chacune des sœurs.

“Chère Noirceur, tu es tellement belle que je m’évanouirais devant toi ! Tes yeux sont d’un bleu aussi profond que la nuit et tes cheveux d’un noir plus profond que l’ébène. Chère Lucie, tes yeux sont d’un bleu plus clair que le ciel et tes cheveux blonds comme de l’or.”

Pour retrouver cette histoire, rendez-vous ici !

Le premier chapitre de “le sortilège de Barnabé” par Robin.

Une chouette et un écureuil sont dans une forêt enneigée. La chouette porte un chapeau étoilé et un tutu de danse tandis que l'autre animal porte un béret et une épée au côté.

Par une belle journée ensoleillée, tu te reposes au pied d’un grand arbre. Alors que tu t’es assoupie, quelque chose d’humide vient te chatouiller la main. Tu t’éveilles doucement et devant toi se dresse un écureuil vêtu d’un costume de pirate. Il essaie de te parler mais tu ne comprends pas sa langue. En revanche, il semble que tu comprennes la chouette costumée en danseuse étoile qui l’accompagne. L’oiseau t’explique que tu es dans une forêt enchantée, qu’elle est menacée par un magicien maléfique et que tous les animaux ont besoin de ton aide. Soudain, une biche déguisée en cosmonaute surgit, elle vient t’alerter : le magicien est dans les parages et ne doit surtout pas te voir ! Tu comprends que pour passer inaperçue, il faut que toi aussi tu te déguises.

Demande à la chouette tous les accessoires nécessaires pour faire le costume de ton choix.

” Merci pour ton aide. Je vais me déguiser en soleil. J’ai besoin d’une casquette jaune et d’une cape. Là, il ne me reconnaitra pas ! “

[NDLR] Nous sommes séduits par l’audace, en revanche nous émettons quelques réserves quant à la discrétion de ce déguisement…

Pour retrouver Barnabé, rendez-vous dans l’univers “la forêt enchantée“.

Le chapitre 5 de “le capitaine Piratouille qui avait les pétouilles” par Mia

Un grand et beau bateau est vu par deux pirates à bord de leur propre bateau.

Piratouille a tellement bien parlé aux pirates que ceux-ci, loin de réagir avec violence, décident de prendre la parole à leur tour. C’est un festival d’annonces farfelues qui démarre ! L’un veut devenir poissonnier pour écouler la marchandise de Piratouille, un autre se voit en protecteur de la flore marine quand un troisième s’écrie qu’il rêve depuis qu’il est tout petit de fabriquer des poupées aux yeux de corail. Quel étrange spectacle ! Tu vis décidément une drôle de journée. Tu es en train de songer que personne ne voudra jamais croire cette histoire si tu la racontes quand ta rêverie est soudainement interrompue par les sanglots du plus jeune des pirates. C’est aussi le plus petit et le plus malingre. Il est en train de paniquer parce que lui n’a aucune idée de métier qui lui plairait. Tu lui demandes aussitôt de te parler de ses passions. Alors qu’il t’apprend qu’il adore la lecture, l’aquarelle et le foot-poissons ! Soulagé, tu te dis que pour lui rien n’est perdu !

Trouve-lui des idées de métier pour lui remonter le moral.

“Ne vous inquiétez point, vous êtes doué pour l’aquarelle : vous pouvez devenir peintre en aquarelle. Sinon, vous êtes doué pour le foot-poissons : vous pourriez devenir champion de foot-poissons. Si vous aimez la lecture que pensez-vous du métier de bibliothécaire ?”

Pour essayer comme Mia d’aider la réorientation professionnelle de Piratouille, c’est par ici !