La communauté Plume, Les actualités de Plume, Littérature jeunesse

Les Plumitzers de février

Retrouvez dans cet article les meilleurs écrits de nos petites plumes : nous leur attribuons le titre de… Plumitzer. Bravo à elles !

Retrouvez les Plumitzers du mois dernier !

Le deuxième chapitre de “le sortilège de Barnabé” par Romane

Une forêt vide et enneigée sous un ciel nuageux.

Te voilà déguisée de façon à passer inaperçue dans la forêt enchantée. Les animaux t’expliquent que toutes les plantes, fleurs et arbres de la forêt sont en train de dépérir, et que les battements du cœur de la forêt eux-mêmes ralentissent. La vitalité de ce coeur est d’ordinaire nourrie par l’imagination et les rêves des enfants, mais le magicien a lancé un sortilège qu’il te faut briser à tout prix ! Tu décides qu’il te faut de l’aide, mais dans la panique, tu ne sais vraiment pas à qui t’adresser. Maman ? Papa ? Non, ils ne comprendraient pas. Soudain, c’est l’illumination : c’est le meilleur ami des enfants que tu dois appeler, celui qui les comprend le mieux, le Père-Noël !

Écris-lui une lettre pour qu’il vienne à ta rescousse.

“Cher Père-Noël, les animaux de la forêt enchantée et moi avons au plus vite besoin de vous. Un cruel magicien a lancé un sortilège sur la forêt et comme vous le savez, elle est nourrie pas les rêves des enfants mais aucun d’eux ne passe au travers. Sa végétation est en train de dépérir et les battements de son cœur ralentissent. Nous vous demandons de l’aide.”

Retrouvez “Le sortilège de Barnabé” ici.

Le chapitre 3 de “l’attaque des singes” par Sam

Un petit garçon se trouve devant la boutique d'un vieil homme qui porte une longue barbe, un bonnet rouge et qui fume la pipe.

Ragaillardi par une bonne nuit de sommeil, tu remercies l’aubergiste avant de te mettre en quête de la boutique dont tu as entendu parler, celle où tu pourrais te procurer une carte de l’île. Après quelques minutes de marche, tu aperçois la façade d’une échoppe qui n’a rien de rassurant. Sur ta gauche tout près de la porte d’entrée, de grosses grenouilles te fixent de leurs yeux globuleux. Sur ta droite, un fatras de casseroles cabossées, d’assiettes ébréchées, de verres à pieds qui n’ont plus de pieds et une couronne, trônent dans une caisse sur laquelle tu peux lire : « bonnes affaires du mois, à saisir ! ». Peu rassuré, tu décides d’entrer en évitant soigneusement de regarder les grenouilles. À peine as-tu franchi la porte qu’un sifflement strident t’impose de boucher tes oreilles immédiatement. Un vieil homme fumant la pipe et portant un bonnet, bondit alors aussitôt devant toi : « Je suis désolé, il faut que je règle cette alarme mais elle a le mérite de faire fuir les singes. » Encore étourdi, tu te dis que tu tiens l’argument qu’il te fallait pour obtenir une carte de l’île gratuitement.

Explique au vieil homme que s’il te prête une carte de l’île, tu seras en mesure de lui venir en aide.

” Puis-je avoir une carte de l’île ? 
– Ça fera un euro s’il te plaît. 
– Heu… Pourrais-je l’avoir gratuitement ? 
– Ah… Oui. Mais seulement car tu es mon seul client. 
– Merci.”

Pour apprendre l’art de la négociation aussi bien que Sam, rendez-vous sur “l’île mystérieuse“.

Le chapitre 6 de “le sortilège de Barnabé” par Chloé

Une petite fille brandit devant elle un bouclier tandis qu'en face d'elle, le magicien la menace de son sceptre en faisant des incantations.

Tu arrives enfin face au terrible magicien Barnabé qui détruit la forêt. Il brandit aussitôt sa baguette magique pour te lancer un sort ; dans un éclair bleu transparent, des étincelles en jaillissent et tu te crois perdue car tu n’as absolument rien pour t’en protéger. Il te faudrait un bouclier de cristal mais… mais, que se passe-t-il ? Au moment même où tu as pensé à ce bouclier, il est apparu à ton bras ! Tu te souviens alors que dans ce monde enchanté, tout est question d’imagination et que c’est ce que redoute le plus le maléfique Barnabé ! Tu tiens la solution pour le vaincre…

Écris ton combat face à lui.

Ensuite, je pris un plat plein de tomates, et avec mes amis nous lançâmes les tomates mûres sur le magicien. Celui-ci fut aveuglé par les tomates. Pendant que le magicien se débarbouillait, la licorne me lança une pâte à pizza, nous mîmes Barnabé sur la pâte à pizza et nous étirâmes la pâte à pizza. Le corbeau en combinaison posa les tranches de mozzarella et disposa des bouts de jambon cru sur la pâte. Nous fîmes cuire la géante pizza et nous la mangeâmes, en laissant Barnabé se nettoyer.

Pour essayer de vaincre Barnabé, rendez-vous dans “la forêt enchantée